Petit temple nord-est ou tour de guêt.
La maison du cenote.

La ville de Tulum est bruyante, commerçante et sans grand intérêt. La ville vit du tourisme avec ses restaurants situés en bordure de la route nationale où les camions qui traversent la ville ne semblent pas beaucoup ralentir.
Le site archéologique et la mer des caraïbes sont distants de quelques kilomètres du centre.
Le site Maya disposent encore de quelques magnifiques constructions qui dominent la mer. L'une des dernières cités des Mayas était autrefois richement décorées avec des bâtiments recouverts de stuc. Les murs de l'enceinte de la forteresse possèdent encore les portes d'accés. Le temple des fresques ne se visite plus comme hélas beaucoup de temples sur le site. Sur la partie supérieure du "castillo", quelques restes de sculptures représentent d'anciennes divinités. Ce temple connut les cycles de 52 ans annonçant la fin du Monde.

Le Castillo.
Le temple du vent.
Une vue du Castillo dominant la mer des caraïbes.
La ville antique de Tulum portait le nom de Zama (de Zamal, l'aurore) et fut à son apogée entre le XIIIème et le XVIème siècle après J.C. Au XIXème siècle, les magnifiques lithographies de Catherwood décrivent le site encore recouvert par la végétation. En contrebas, une petite crique constituait un accès aux bateaux de pêche et de commerce.
La belle plage de Zebra est encore un paradis préservé au bord de la mer turquoise des Caraîbes.