L'intérêt majeur de Monrondava est la célèbre allée des baobabs. Philomène affrête sa Renault 4L. La piste de sable en direction des Tsingy traverse de somptueux paysages aux couleurs variées allant du vert tendre au vert foncé, de l'ocre sable au rouge vermillon. Les nénuphars des marécages portent leurs fleurs violettes et pourpres. Les champs de cannes à sucre sont brûlés. Nous débusquons des pintades sauvages aux crêtes bleues et différents serpents. Un couple de baobabs amoureux s'est enlacé depuis quelques décennies. Les baobabs Adansonia Fony et Adansonia Grandidieri sont majoritaires. Des charettes à Zébus (kalesa) rentrent des champs. Madagascar recense 7 variétés de baobabs alors que le continent africain n'en connait qu'une seule.
Lorsque le soleil se couche progressivement, les troncs de baobabs prennent des couleurs orangées et les nuages gris blancs se reflètent sur un ciel bleu rougeoyant.
La prudence s'impose pour le voyageur circulant sur la route en taxi de brousse la nuit entre Tananarive et Morondava. L'insécurité règne parfois en altitude.