Le seul véritable intérêt à Kerak, c'est le château des croisés. En 1142, le croisé Payen le Bouteiller fit construire cette forteresse. Par la suite le croisé Renaud de Châtillon terrorisa la région.
Le château fut édifié sur sept niveaux et abrita un millier de ces moines soldats.
A partir de 1271, les croisés perdirent le contrôle de cette région. Au sud, après l'église chrétienne, les mamelouks construirent une mosquée et un rempart supplémentaire.

Le château de Kerak domine la région. Les murs d'enceinte sont bien conservés. Les anciennes cuisines et écuries existent encore, éclairées par des puits de lumière. Les souterrains permettent de communiquer à l'intérieur du château.
L'hôtel Towers m'accueille agréablement.

 
 





écrire à rêve de voyage