Amman avec ses 3 millions d'habitants (45% de la population) ne cesse de s'étendre. L'immigration des palestiens depuis 1948 a fortement contribué à son développement. Downtown, est le quartier d'Amman le plus populaire et le plus typique. La mosquée Al Husseini est dominée par deux minarets de style ottoman. Le muezzin appelle 5 fois à la prière par jour. Tout autour, le bazar est en perpétuelle animation jusqu'à très tard dans la soirée.
Je retiens l'hôtel Cliff dans le "Downtown" qui est certe bruyant mais l'un des plus propres dans la catégorie routard. L'Al-Quads restaurant ce soir me propose un excellent Mensaf. C'est un plat typiquement jordanien composé d'un morceau d'agneau accompagné de riz et le tout arrosé d'une sauce blanche. Le Penthouse Café m'accueille comme tous les voyageurs dans une atmosphère chaleureuse où il est possible de fummer gentillement le narguilé avec le patron qui vous parle de son pays.
La visite d'Amman s'effectue rapidement et ses habitants sont toujours prêts à venir m'aider.

 
 
La citadelle ( Djabal Al-Qala'a) se visite en fin de journée, lorque le soleil est moins fort. Il ne reste pas grand chose de cet important site archéologique. Le panorama sur la ville est grandiose. A la tombée de la nuit, la couleur ocre est réchauffée par le soleil couchant. Une église bysantine du VI ème siècle est actuellement restaurée par un centre archéologique espagnol.


 
 
Les familles jordaniennes et autres voyageurs apprécient le lieu.


 
 
Le soir, le soleil se couche entre les colonnes du temple d'Hercule. Les ruines d'un palais omeyyade (qasr) datent du VIII ème siècle.

 

 
 

En plein coeur d'Amman, le théatre romain est un beau vestige de l'ancienne Philadelphie. Il est très bien conservé et restauré. Il date du IIème siècle et pouvait contenir 6000 personnes. Prés de son entrée, les musées d'art populaire et du folklore informent sur les traditions passées.



écrire à rêve de voyage